La longévité et la qualité des réserves incendie TOUCOURT.

 

La société TOUCOURT réalise pour vos lotissements, immeubles, établissements privés et publics, collectivité locales ou autres, tous types de réservoirs à incendie. Dans le cadre reserve3
de la défense incendie, nos produits allant de 60 m3 à 400 m3 voire plus, s’adapteront forcement à vos besoins, même dans les zones les plus mal desservies.

Nos cuves à incendie recevant de préférence de l’eau potable plutôt que de l’eau de pluie, ne sont donc pas rattachées à quelconque système d’évacuation d’eaux usées et sont donc totalement indépendantes.

 

Nos citernes à incendie monobloc, préfabriquées dans nos ateliers, sont réalisées en béton hydrofugé, vibré mécaniquement, armées de feuilles de treillis soudé (reliées entre elles par des ligatures qui constituent son squelette) et des séparateurs sont installés sur celui-ci afin de le maintenir au centre des parois.

Nos réserves sont garanties sous réserve que le terrassement, la mise à niveau du fond de fouille et le remblaiement ont été correctement effectués par un tiers. Une fois livrés, nos produits sont sous la seule responsabilité de l’acheteur.

reserve1 reserve2 reserve4

 

L’acheteur s’engage à respecter les conditions de pose qui lui ont été données, à savoir : Fond réglé sans trous, ni bosses, lit de sable de 5 cm à 10 cm dressé manuellement, remblaiement uniquement avec terres dégagées, si la cuve à incendie est placée en dessous d’un bâtiment, d’une terrasse ou d’une dalle, désolidariser le dessus de la réserve par rapport à une dalle quelconque par une feuille de polystyrène, après avoir remblayé, remplir la réserve de 1/3 d’eau, voire plus, le temps qu’elle s’installe, afin d’éviter toute remontée en cas de forte pluie, ne pas rouler sur ni à coté de la réserve, éviter de couper les anneaux de levage, les rabattre simplement, hauteur maximum au dessus de la réserve : 80 cm.

Plusieurs rehausses existent afin de pouvoir laisser une trappe d’entretien ou de visite, lorsque la réserve est totalement recouverte de terre. L’arrivée de l’eau se fait sur le dessus, sachant que l’entrée est toujours plus haute que la sortie.